Assurance santé pour Dobermann : pourquoi et comment choisir ?

Reconnaissable par sa carrure musculeuse, le Doberman est souvent associé à la férocité. C’est pourtant un animal docile, intelligent et sociable qui s’apprécie aussi pour sa robustesse. Cependant, il est important de surveiller certaines pathologies pouvant toucher la race et qui seront facilement soignées grâce à une assurance santé.

Comparateur Assurance Dobermann
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Quelques pathologies inhérentes au Dobermann

Né en Allemagne au XIXème siècle, le Doberman a été créé sous l’initiative de Frédéric Louis Dobermann, un percepteur d’impôts qui avait besoin d’un chien mordant et bon gardien en mesure de le protéger dans le cadre de son travail. Cette race sera aussi utilisée comme chien policier et chien de garde. Elle est d’emblée remarquable par son corps athlétique et très musclé. Son allure fière et sa posture gracieuse le rendent unique. L’animal est doté d’une tête plutôt allongée, des yeux de taille moyenne en forme ovale et des oreilles portées haut et aux extrémités pointues. Le chien a toujours une robe marron et feu ou noir et feu.

Au-delà de son aspect physique exceptionnel, le Doberman est réputé comme étant robuste. Une étude menée en 2014 par le Kennel Club du Royaume-Uni sur de nombreux chiens a révélé que seule la moitié était touchée par une maladie. Parmi les pathologies propres à la race figure la cardiomyopathie dilatée. Cette affection du muscle cardiaque provoque une réduction des parois du myocarde et un gonflement du ventricule qui finissent par causer une insuffisance cardiaque. Elle peut être fatale entre 6 mois à 2 ans à l’issue des premiers traitements.

Une autre tare plus grave pouvant affecter le Doberman est le syndrome de Wobbler. Cette anomalie de la moelle épinière est redoutée, car elle est à l’origine d’une perte de coordination au niveau des jambes. Le chien a également tendance à ressentir des douleurs dorsales et subit une perte de mobilité.

Enfin, outre ces pathologies, le Doberman peut être sujet à une dysplasie, à une dermatite atopique ou une démodécie.

Quelle assurance santé pour le Doberman ?

La liste des maladies pouvant affecter le Doberman étant relativement longue, il est préférable de protéger l’animal en souscrivant à une assurance santé dès l’adoption. Ce dispositif fonctionne sur le même principe qu’une mutuelle santé pour humain. Les propriétaires seront remboursés sur les dépenses en santé engagées pour soigner le molosse. Pour que l’assurance soit intéressante, il est indispensable de choisir la bonne formule. Si l’animal est encore jeune, ce qui signifie qu’il est peu sujet aux maladies, la formule basique suffira. Celle-ci ne rembourse que les accidents. Par contre, dès qu’il atteint un certain âge, il est préférable de miser sur la formule « tous risques » qui indemnise autant les accidents que les maladies. Les consultations, les examens, les analyses, l’hospitalisation et les médicaments seront pris en charge. Cette offre propose un remboursement pouvant atteindre les 100%. En contrepartie, les cotisations seront bien évidemment plus élevées que pour la formule basique. Attention, avant de souscrire, il est impératif de vérifier les délais de carence imposés par l’assureur, les plafonds de garantie ainsi que les franchises (faire ici des simulations). Ces éléments définissent tout autant la qualité d’un contrat.